Au Canada, les transports de Laval « ouvrent » leurs données sous licence fermée…

Le projet :
STL, la société de transports en commun de la ville de Laval au Canada se lance dans un ambitieux programme de « données ouvertes ».

Le problème :
Pour pouvoir ne serait-ce que jeter un œil aux données, il est nécessaire de s’inscrire en remplissant un formulaire présentant les conditions d’utilisation à valider. Celles-ci précisent notamment :

« Aucune utilisation commerciale ou quasi commerciale des informations n’est autorisée en vertu de l’entente sans l’autorisation au préalable et par écrit de la STL.
Toute marque officielle de la STL et tout matériel protégé par des droits d’auteur ne peuvent être utilisés sans l’autorisation au préalable et par écrit de la STL. »

Ces conditions sont en totale opposition avec les principes de l’OpenData qui consistent à assurer et encourager la réutilisation, par tous, sans restriction ni limitations du type d’usages. La STL se refuse ainsi par exemple à ce que des applications mobiles payantes utilisent les horaires de leurs transports en commun.

La solution :
- Adopter une licence OpenData, c’est-à-dire sans discrimination des usages par exemple commerciaux
- Rendre les données accessibles directement à tous sans inscription préalable

Une réflexion au sujet de « Au Canada, les transports de Laval « ouvrent » leurs données sous licence fermée… »

  1. Ping : Au Canada, les transports de Laval « ouvrent » leurs données sous licence fermée… | OpenData Fail | IT (Systems, Networks, Security) | Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>