Les grandes villes françaises n’aiment pas les réutilisateurs mécaniques

Le projet :
Paris, Toulouse, Nantes ou Le Mans ont tous lancé leurs propres plateformes OpenData donnant accès aux données publiques de ces villes.

Le problème :
Si ces plateformes respectent généralement les principes de base de l’OpenData notamment en termes de licence ou de formats, l’accessibilité, notamment par des machines, ne semble pas vraiment prise en considération : sur toutes ces plateformes, pour pouvoir télécharger les données, il faut valider manuellement l’acceptation de la licence en cochant une case dans son navigateur. Cela crée une discrimination technologique en empêchant toute automatisation de l’accès aux données par les machines. La réutilisation mécanique est pourtant source de l’esprit de l’OpenData.

La solution :
- Placer sur les pages de téléchargement des données un lien explicite clair vers la licence et retirer les modules de validation de licence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>